Où est l'ancienne administratrice de LifeCare, Diane Robichaux, maintenant ?

Apple TV+ drame médical 'Cinq jours au mémorial' tourne autour Centre médical Memorial et hôpitaux LifeCare , deux hôpitaux qui opèrent dans le même La Nouvelle Orléans imeuble. Après l'ouragan Katrina, le bâtiment est isolé en raison de l'inondation. Les responsables des deux hôpitaux font de leur mieux pour gérer leurs patients et les membres de leur famille, les médecins et les infirmières et les autres membres du personnel.

Diane Robichaux, la responsable de LifeCare, se bat pour ses patients en exigeant l'évacuation de ceux-ci. Elle parle régulièrement avec Susan Mulderick , commandant de l'incident de Memorial, pour inclure les patients LifeCare dans les efforts d'évacuation de l'hôpital principal. Inspirés par le personnage, nous avons découvert si Robichaux avait un homologue réel. Partageons nos trouvailles !

Diane Robichaux est-elle basée sur un vrai administrateur adjoint ?

Oui, Diane Robichaux est basée sur l'employé éponyme de LifeCare Hospitals, qui a travaillé à l'hôpital en tant qu'administrateur adjoint et commandant des incidents pendant l'ouragan Katrina et l'inondation qui a suivi. Elle était également enceinte de sept mois à l'époque. Lorsque l'évacuation des patients de LifeCare est devenue une nécessité, Robichaux a contacté le siège social de LifeCare au Texas, qui a assuré l'évacuation des patients avec les patients de Memorial. Elle a ensuite demandé aux administrateurs de Memorial d'inclure 52 patients LifeCare dans leurs plans d'évacuation.



D’après le livre éponyme de Sheri Fink, sur lequel le spectacle est basé, Robichaux a déclaré aux enquêteurs que Susan lui avait dit que 'le plan n'est pas de laisser des patients vivants derrière' lorsqu'elle a demandé à ce dernier quand ses patients seraient évacués. Robichaux avait parlé aux autorités qui enquêtaient Chez Anna Pou implication dans plusieurs décès survenus dans le bâtiment de l'hôpital pendant l'inondation.

Selon le livre de Fink, Thérèse Mendez, infirmière exécutive de LifeCare, a dit à Robichaux que Pou allait donner aux patients des «doses mortelles» (l'avocat de Pou a nié que ces mots aient été utilisés par le médecin). Robichaux a ensuite été transporté par avion du bâtiment à un hôpital Tenet. L'affidavit créé par Virginia Rider, l'enquêteur principal de l'affaire Memorial, pour arrêter Anna Pou, Chéri Landry et Lori Budo inclus des informations qu'elle a recueillies en interviewant Robichaux.

L'administratrice adjointe de l'époque avait également témoigné devant le grand jury assermenté pour examiner le cas de Pou avec sa collègue de l'époque, Thérèse Mendez. Cette dernière a témoigné que 'Pou est montée à LifeCare et a dit qu'elle assumait la responsabilité des patients et qu'ils recevraient une dose mortelle de médicaments', selon les sources. Robichaux et Mendez ont ajouté qu'ils n'avaient pas vu ce qui s'était passé ensuite puisqu'ils avaient dû partir pour dégager le personnel de LifeCare du sol.

Où est Diane Robichaux maintenant?

Diane Robichaux travaille actuellement comme ergothérapeute dans une institution basée en Louisiane qui offre des services aux nourrissons et aux tout-petits ayant des retards/handicaps de développement et à leurs familles. Elle a rejoint l'institution en 2006 après avoir quitté LifeCare la même année. Après l'inondation et l'affaire qui a suivi, Robichaux n'a pas encouragé beaucoup d'interaction avec les médias au sujet de ses expériences.

Lorsque Sheri Fink, l'auteur du texte source de l'émission, l'a contactée pour un long métrage, qui s'est avéré être le fondement du texte source, Robichaux a refusé de parler. Robichaux réside actuellement à Destrehan, un lieu désigné par le recensement dans la paroisse Saint-Charles, en Louisiane, apparemment avec son mari et ses enfants.

Copyright © Tous Les Droits Sont Réservés | cm-ob.pt