Michael Myers est-il immortel à Halloween ? Est-il vraiment un humain ?

Michael Myers est le principal antagoniste de la franchise slasher-horror « Halloween ». Il a fait ses débuts en 1978 dans le film original 'Halloween', et depuis lors, a trouvé une place permanente dans la culture pop, historiquement aussi importante que Norman Bates de la franchise 'Psycho', Jason Voorhees du 'Vendredi 13'. franchise et Leatherface de la franchise 'Texas Chainsaw Massacre'. Comme beaucoup de ses homologues, Michael ne semble tout simplement pas mourir malgré ce que les autres personnages lui font. Il a été poignardé, abattu, brûlé, battu et renversé par des véhicules, mais il se lève toujours d'une manière ou d'une autre et continue son déchaînement meurtrier. La même chose se produit dans « Halloween Kills », la 12e entrée de la franchise de films « Halloween ». Si cela vous a amené à vous demander si Michael Myers est immortel, nous avons ce qu'il vous faut. SPOILERS À VENIR.

Michael Myers est-il immortel ?

La fin de 'Halloween Kills' renforce l'idée que Michael n'est peut-être pas entièrement humain après tout, mais ne définit pas ses capacités contre nature par des moyens surnaturels, comme certains des films précédents l'ont fait. Au lieu de cela, cela reste fidèle à l'idée de Michael de John Carpenter dans le film de 1978, dans lequel il est une force implacable et intransigeante de la nature, l'incarnation du mal lui-même. David Gordon Green, le réalisateur de 'Halloween' et 'Halloween Kills' de 2018, et ses scénaristes ramènent cette idée et construisent leur version de Michael autour de celle-ci.

Il y a cinq chronologies différentes dans la franchise 'Halloween'. Le premier comprend les deux premiers films (« Halloween » et « Halloween II ») et le quatrième (« Halloween 4 : Le retour de Michael Myers »), le cinquième (« Halloween 5 : La vengeance de Michael Myers ») et le sixième ('Halloween : La Malédiction de Michael Myers') films. Le troisième volet de la franchise, 'Halloween III: Season of the Witch', est un film autonome et n'est connecté à aucune autre entrée de la franchise.



En 1998, une troisième chronologie « Halloween » a été créée avec la sortie de « Halloween H20 : 20 ans plus tard », qui ne tient pas compte des événements des films quatrième à sixième et sert de suite aux deux premiers films. H20 a été suivi de 'Halloween: Résurrection', dans lequel les cinéastes ont pris la décision désastreuse de tuer Laurie Strode (Jamie Lee Curtis) et ont effectivement mis fin à cette chronologie. La quatrième chronologie comprend les deux films 'Halloween' réalisés par la rockstar Rob Zombie : 'Halloween' de 2007 et 'Halloween II' de 2009. Les films de Green font partie de la cinquième chronologie.

Dans le générique du premier 'Halloween', Michael n'est pas désigné par son nom, mais par la phrase The Shape, indiquant les intentions de Carpenter avec le personnage. Dans la littérature et le divertissement, le mal est souvent lié par certaines règles. Les fantômes ne peuvent le plus souvent pas quitter le lieu de leur mort ou l'endroit où se trouvent leurs restes humains, alors que les vampires s'enflamment généralement s'ils sont exposés au soleil. Cependant, Michael semble être une force primordiale qui ne peut pas être tuée.

Les quatrième à sixième films ont très mal rendu la vision initiale de Carpenter en décrivant les capacités de Michael comme surnaturelles. Les films montrent que le pouvoir de Michael provient du culte des druides connu sous le nom de Thorn. Heureusement, cette idée n'est jamais revisitée dans d'autres chronologies. Les films H20 décrivent Michael presque comme un archétype des méchants slasher des années 1990 et évitent de lui attacher des éléments surnaturels. Quant aux films de Rob Zombie, ils explorent l'humanité de Michael Myers et observent ses tueries à travers un prisme psychologique.

Comme mentionné ci-dessus, Green ramène l'idée originale de Michael Carpenter, en particulier dans 'Halloween Kills', où le monologue de Laurie l'établit comme la personnification de la peur. Tommy Doyle (Anthony Michael Hall) rassemble une foule et tente de traquer Michael, affirmant que le mal mourra cette nuit d'Halloween. Il échoue lamentablement et est tué par la batte de baseball qu'il porte. ‘Halloween Kills’ entretient le mystère terrifiant autour de Michael que le premier film a créé. Il est immortel dans le sens où la peur à son sujet est perpétuelle et toujours présente. Tant que les habitants de Haddonfield auront peur de lui, Michael et sa légende vivront.

Copyright © Tous Les Droits Sont Réservés | cm-ob.pt