Ramón meurt-il dans Narcos : Mexico Saison 3 ?

L'ascension de la famille Arellano au cours des deux premières saisons a été tout simplement époustouflante. D'être soumis à Alberto Sicilia Falcon au début de la saison 1 à devenir les dirigeants du cartel de Tijuana à la fin de la saison 2 – ils ont parcouru un long chemin. Si Benjamín (Alfonso Dosal) et Enedina (Mayra Hermosillo) sont les cerveaux de l'opération, alors leur jeune frère Ramón (Manuel Masalva) en est définitivement le muscle. Après avoir joué un rôle central dans la chute de Miguel Ángel Félix Gallardo et de son cartel de Guadalajara, les Arellano prospèrent au début de la saison 3. Mais le problème avec une vie de crime, c'est qu'elle a tendance à ne durer que peu de temps. Si vous vous demandez si Ramón Arellano meurt dans la troisième saison de « Narcos : Mexico », nous avons ce qu'il vous faut.

Ramón Arellano meurt-il dans Narcos : Mexico Saison 3 ?

Oui, Ramón Arellano meurt dans « Narcos : Mexico » saison 3. En route pour Mazatlán, il est abattu par des hommes déguisés en policiers. Au début de la saison 3, les Arellanos sont au sommet de leur pouvoir et de leur influence. Ils ont noué des relations personnelles avec les élites de Tijuana, convaincus que ces relations leur seront utiles en cas de besoin. Ramón s'est lié d'amitié avec de nombreux jeunes riches de la ville. Connus sous le nom de Narcojuniors, ces écoliers privés ennuyés effectuent souvent différents types de courses pour le cartel avec peu ou pas de répercussions.

Pendant que tout cela se passe à Tijuana, le cartel de Sinaloa lutte pour survivre. Ils n'ont pas de frontière propre, ils doivent donc pousser leur produit à travers les territoires d'autres cartels. Forcément, ce que Félix a prédit à Walt lorsque ce dernier lui a rendu visite en prison s'avère prophétique alors que Tijuana et Sinaloa se font la guerre.



Après la mort du cardinal Juan Jesús Posadas Ocampo de l'Église catholique lors d'une fusillade entre les cartels, le gouvernement mexicain décide de riposter et nomme le général Rebollo pour mener la guerre du pays contre la drogue. Après que Benjamin ait à peine survécu à une tentative de l'armée pour le capturer, la famille décide qu'il vaudrait mieux qu'il s'éloigne un peu. Enedina et Ramón intensifient par la suite et prennent le contrôle de l'opération. Ils décident qu'ils doivent attaquer sur tous les fronts pour faire savoir à leurs ennemis qui ils sont. Malheureusement, ils sous-estiment considérablement la gravité des réactions à leurs actions.

Ismael El Mayo Zambada, un trafiquant auparavant indépendant, rejoint le Sinaloa. Avec l'aide d'Amado, lui et son équipage causent des ravages dans les rues de Tijuana, soit en tuant les soldats du cartel local, soit en les forçant à changer de camp. Bien qu'Ismael se retire finalement, le mal est déjà fait à ce moment-là.

Lorsque Ramón découvre qu'Ismael est à Mazatlán, il part le tuer avec deux de ses amis. Cependant, des membres de Sinaloa déguisés en flics leur tendent une embuscade et tuent Ramón, mettant brusquement fin au règne de terreur de l'un des trafiquants de drogue les plus violents et les plus impitoyables de tous les temps.